Nul n’ignore plus, quoique certains le nient (mais c’est une autre histoire de… fous), que la Terre connaît un réchauffement global lié aux activités humaines, dites anthropiques. Ce réchauffement global a des effets différenciés selon les zones du globe, il entraîne donc un dérèglement climatique, dont les effets sont innombrables. Et fort peu positifs, pour dire le moins.
Le cycle de l’eau n’est évidemment pas épargné. La présente analyse de l’ACRF – Femmes en milieu rural se penche dans un premier temps sur les données dont nous disposons à l’heure actuelle et sur les scénarios – et leurs conséquences plus ou moins désastreuses – qui se présenteront à moyen terme en termes de sécheresses et de pénurie d’eau. Nous consacrons ensuite un chapitre à la capture de l’agriculture dans ce cycle de dégradation de la situation hydrique, ce qui nous ramène immanquablement à la PAC – la Politique Agricole Commune…
La PAC n’est pas seule à s’occuper d’environnement – si tant est du reste qu’elle s’en préoccupe vraiment – l’Union européenne n’est en effet pas avare de textes législatifs et d’instruments de contrôle relatifs à l’environnement, dont elle déplore au passage qu’ils ne soient guère appliqués correctement – mais comment pourrait-il en être autrement ?
Dans cet invraisemblable fatras (dont on peut prendre conscience en visitant le site législatif de l’UE : EUR-Lex), nous avons déniché deux textes concomitants qui abordent le tout début de la prise en main du problème hydrique par la Commission européenne. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ça ne rend pas optimiste.
Cette analyse clôture un cycle de 3 analyses de l’ACRF respectivement consacrées à la néolibéralisation de l’agriculture, au productivisme et à la rareté de l’eau.
Dans l’esprit de notre campagne à venir, consacrée au ” Courage Social “, nous entendons bien montrer qu’après la critique, il est possible de relever la tête et de dessiner des modèles nouveaux à même de motiver tous les courages sociaux…

 

Pour télécharger l’analyse, cliquez sur acrfana_21_défi_eau_JFP