L’ACRF interpelle le Président de la Commission Européenne, J. M. Barroso, le Président des parlementaires européens, J. Borell Fontanes et le Premier Ministre belge, G. Verhoofstad pour lui soumettre ses réflexions par rapport à la souveraineté alimentaire.

A l’ACRF, nous sommes d’accord qu’il est nécessaire d’établir un environnement plus propice aux investissements dans l’agriculture. Cependant, nous avons de grandes craintes de voir encore disparaître de nombreux petits paysans en proposant le rapprochement des producteurs et de l’agro-industrie.
Nous partageons avec la FAO le fait que le secteur public a un rôle à jouer dans ce domaine en investissant les capitaux nécessaires et en encourageant les coopératives. Notre monde a besoin d’Etats qui sont suffisamment autonomes pour établir des politiques au service de leur population.
Nous défendons pour tous les producteurs, une économie solidaire, l’accès à la souveraineté alimentaire dans la concertation avec les pouvoirs publics pour la définition des politiques agricoles et commerciales dans la transparence et la bonne gouvernance.

L’ACRF rejoint ainsi la déclaration de la FIMARC à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation: “Investir dans l’agriculture pour la sécurité alimentaire. Le monde y gagnera !”