A l’ACRF, nous considérons avec d’autres associations que la souveraineté alimentaire est un “droit”, celui des populations et des Etats de définir eux-mêmes leur propre politique agricole et alimentaire. C’est ainsi seulement que le modèle d’agriculture mis en place répondra aux attentes des citoyens. En réalité, il ne s’agit pas d’un droit comme tel, inscrit dans un traité, à la manière du droit à l’alimentation par exemple ou du droit à un revenu décent, mais plutôt d’une revendication symbolique forte. La Politique Agricole Commune de l’UE ne promeut pas actuellement un tel type d’agriculture. Pourtant il serait possible de la réorienter pour assurer la durabilité tant au Nord qu’au Sud.

téléchargez: acrfana_2010_32_ politique_agricole_commune_av